Mercredi lecture : C’était nous - la série

Posté par Doc Addict le Mercredi 25 Février 2015 à 21:15:20

Je suis actuellement dans ma période « manga ». A cause d’une grosse fatigue, je n’arrive pas à me détendre en jouant, et je n’arrive pas à me concentrer pour lire des romans. Seulement les séries et les mangas arrivent à me tenir éveillée. Je relis en ce moment mes différentes séries de manga, et j’en profite pour acheter les derniers tomes.
J’ai relu la série « C’était nous » (« Bokura gai ta » en japonais) sorti aux éditions Soleil, et il me manquait les 3 derniers tomes. Je les ai donc acheté pour achever la série, et connaître enfin, après 5 ans de parution, le fin mot de l’histoire.

http://www.docaddict.fr/phototeque/article-83/cetaitnous.png

« C’était nous » est une tragicomédie, où l’humour côtoie les moments de détresse et de peine. Voici l’histoire de Nanami, qui à la rentrée au lycée, rencontre Yano, un garçon populaire agaçant. Alors que celui-ci la fait tourner en bourrique, elle développe peu à peu des sentiments pour lui. Quelques mois plus tard, celui-ci lui fait sa déclaration. Mais dans cette nouvelle relation, une ombre pèse sur le couple.

16 tomes composent cette série. Si certains tomes trainent en longueur, d’autres apportent des éléments essentiels à la compréhension de l’histoire. Les deux personnages principaux sont traités de la même manière, c'est-à-dire que l’auteur n’insiste pas sur l’un des deux, mais développe autant leur personnalité et leur passé. Les personnages secondaires ne sont pas de simples faire valoir : ils influencent tous, d’une manière ou d’une autre, les choix de notre protagonistes. L’auteur insiste sur leurs sentiments, leurs relations avec les héros. Ainsi, le lecteur se retrouve devant de nombreux personnages hauts en couleur, ayant chacun une personnalité propre, qui ne sont pas « préfabriqués ».

http://www.docaddict.fr/phototeque/article-83/bokuragaita.jpg

« C’était nous » aborde des sujets assez graves : le deuil, la dépression, la maladie, le pardon… On pourrait croire qu’en lisant cette série, on finisse par broyer du noir. Que nenni ! Car l’humour, parfois pervers du héros, et la naïveté de l’héroïne éclaircissent ce paysage parfois obscur.
Quant aux dessins, l’auteur possède un trait assez rond, assez enfantin finalement, qui contraste avec la teneur des propos. On ressent à chaque lecture une atmosphère nostalgique, dû au découpage des cases et des trames utilisées.

Je conseille donc « C’était nous » à un public de jeunes adultes, car les sujets traités sont assez matures, et parfois difficiles à intégrer pour un jeune public. Cette série est vraiment touchante, et vous ne pouvez que vous attachez à tous ces personnages.

Critiques Littéraires | #manga #shojo #éditionssoleil


Commentaires

Pas de commentaires pour cet article...

Poster un commentaire









Les champs marqué d'une * sont obligatoires.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.