#RetroSunday : Odin Sphere de Vanilla Square - PS2

Posté par Doc Addict le Dimanche 22 Février 2015 à 12:19:31

Pour relancer l’activité de ce blog, j’ai envie de créer plusieurs rendez vous dans le mois, sur des sujets divers et variés. Je vous propose donc de nous retrouver une fois par mois, le dimanche, pour une rétrospective sur un jeu vidéo, une série ou un roman qui m’ont marqué dans ma jeunesse.
Aujourd’hui, c’est donc un jeu vidéo qui est à l’honneur, et pour une fois, nous n’allons pas parler ensemble de Final Fantasy. Non, cette fois ci, il s’agit du jeu « Odin Sphere », réalisé et édité par le studio Vanilla Square et sorti sur PS2 en 2008.

http://www.docaddict.fr/phototeque/article-82/odinsphere.jpg

L’histoire

L’écran de menu du jeu est assez atypique. En effet, le joueur est spectateur d’une scène, mettant en place le contexte du jeune. Dans un salon, une petite fille du nom d’Alice y fait son entrée avec un livre sous le bras. Elle s’installe à terre et ouvre le livre. Le joueur peut maintenant accéder aux différents menus : « nouvelle partie », « continuer », « options » etc. On comprend donc que nous allons jouer l’histoire du conte de la petite fille.
Le jeu est composé de 7 chapitres. Les 5 premiers chapitres sont destinés à l’histoire de chacun des personnages du conte. Leurs histoires s’entremêlent pour ne former plus qu’une seule trame. Le 6e et 7e chapitres sont destinés au combat final entre les héros et leurs ennemis, et à la conclusion du conte.
Le 1er chapitre est consacré à la jeune Valkyrie Gwendolyn. Celle-ci vient de perdre sa grande sœur, et s’est jurée de la venger. Cependant, des obstacles surgissent dans sa quête de vengeance, et notamment Oswald, un chevalier noir dont elle n’est pas indifférente à ses charmes.
Le 2e chapitre narre les mésaventures de Cornélius, prince transformé en Pooka, une race de lapin parlant vivant dans son royaume. Son but est de retrouver son apparence originelle.
Le 3e chapitre est destiné à la reine des fées Mercedes. Belle, mais colérique et capricieuse, cette enfant reprend la couronne après la mort de sa mère. Une bataille oppose son peuple avec celui du Roi Odin, roi des Valkyries.
Oswald, le prince ténébreux, est à l’honneur dans ce 4e chapitre. Sans pitié, à la merci de son épée maléfique, il est le bras droit et fils adoptif de Melvin, un puissant monarque.
Le dernier personnage principal à apparaître est Velvet, la princesse déchue du royaume de Valentine. Considérée comme une sorcière, elle était promise à Cornélius.

http://www.docaddict.fr/phototeque/article-82/odinspherejeu.jpg

Le game play

A l’époque où la 3D est prisée par les joueurs, Vanilla Square prend à contrepied la communauté en réalisant un jeu entièrement en 2D. Les personnages ne peuvent que se déplacer vers la gauche ou vers la droite, de la même manière que dans "Child of Light" sorti récemment. On retrouve un côté « manga » du côté des personnages, mais les décors ont plutôt un côté occidental.
Odin Sphere est un RPG, dont le gameplay différe du système d’évolution traditionnel. En effet, les personnages augmentent de niveau non pas en accumulant des points d’expérience, mais en absorbant l’âme des monstres vaincus ou par le biais de plantes. Ses âmes, appelées « phozons », permettent d’augmenter le niveau de l’arme utilisée par le joueur. La nourriture, quant à elle, permet de remplir sa jauge de vie, mais aussi d’augmenter les PV max et les points de magie.
Du côté du système de combat, on quitte le traditionnel tour par tour. Dès que le personnage entre dans un nouveau « décor », des monstres surgissent. Le joueur doit combattre plusieurs ennemis en même temps. Votre personnage acquiert de nouvelles attaques au fur et à mesure de l’histoire, qui vont vous permettre de combattre les différents boss.

http://www.docaddict.fr/phototeque/article-82/odinspherecombat.jpg

Mon avis

Ce jeu est une vraie perle ! Sa durée de vie est très longue, grâce aux différents chapitres divisés en plusieurs sous parties. Il est impossible de se lasser, car chaque personnage possède un style propre de combat, se basant sur la magie, la force ou la rapidité. Les histoires sont passionnantes, et sont reconstituées à la manière d’un puzzle. Ainsi, on peut comprendre grâce aux hisoires de Gwendolyn et de Mercedes leur rivalité, l’amour entre Cornélius et Velvet, et les sentiments ambigus entre Oswald et Gwendolyn.
De plus, ce jeu est tout simplement magnifique. Le côté peinture/aquarelle des décors rend le jeu féérique. Les personnages possèdent un charisme hors du commun. Le jeu s’inspire des mythologies nordiques et celtes, ce qui ajoute un côté historique. Et le fait de retrouver un de vos personnages dans le camp ennemi, puis d’être à sa place, permet de multiplier les points de vue et de s’attacher à un personnage que l’on détestait auparavant.

Je vous conseille fortement de jouer à "Muramasa" sur Wii, du même développeur. On retrouve le même système de gameplay, mais dans un monde issu du Japon médiéval. L’utilisation de la Wiimote et du Nunchuk offre d’autres possibilités qui méritent votre attention.

Jeux Vidéos | #ps2 #retrospective #rpg #retrosunday


Commentaires

Mymie-chan a dit :
Dimanche 22 Février 2015 à 12:44:20

Ce jeu est tout simplement une pure merveille!! Ton article rend bien hommage à l’univers fantastique d'Odin Sphère!!

J'ai aussi joué à Oboro Muramasa sur Wii, le seul bémol selon moi, c'est que les histoires des 2 perso sont une peu courtes. Il y a aussi une version sur PS Vita sortie en 2013, proposant 4 nouveaux contes en version téléchargeable (payant). Vanillaware à prévu un nouveau jeu afin de régaler nos yeux : Dragon’s Crown (voici le lien du site officiel en japonais http://dragons-crown.com/#)


Poster un commentaire









Les champs marqué d'une * sont obligatoires.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.